Souvenirs de dédicaces faites durant l'année 2012

Premier salon : Les Mots Doubs

à Besançon le vendredi 21 septembre 2012.

Un évènement particulier pour moi, je suis très attachée à la ville de Besançon, en effet pour ceux qui ne le savent pas, je suis franc-comtoise, ça c’est la première raison et la deuxième c’est que j’y suis née. Les jours précédents, l’excitation gagnait peu à peu du terrain. Il faut que je vous dise aussi que je ne savais pas si le livre allait pouvoir sortir en temps et en heure pour le salon. Il est sorti la veille, oui, vous avez bien entendu la veille !

Je suis allée au salon pour rencontrer des lecteurs et découvrir par la même occasion mon livre. Lorsque mon éditeur me l’a tendu, j’ai senti que j'étais sur un petit nuage. Encore aujourd’hui, j’en ai un exemplaire sur ma table de chevet, et parfois je le regarde (pour vérifier peut-être qu'il existe)

Ensuite, j’ai rencontré des lecteurs qui bien sûr ne l’avaient pas lu mais qui ont posé des questions. Hé là encore, j’ai eu une surprise, la première acheteuse a été mon ancienne voisine, lorsque j’étais enfant / adolescente (Merci Françoise, merci Philippe).

Première dédicace, mes doigts tremblaient, mon cœur cognait…un pur bonheur !

Alors oui, c’était bien ! La rencontre avec des lecteurs est vraiment enrichissante, ils posent des questions sur vos personnages, vous renvoient à votre propre écriture. Découvrir leurs réactions lorsqu’ils regardent la couverture, lisent le résumé, ouvrent la première page. Vous êtes là, devant eux et vous attendez, une grimace, aie….. un sourire, vous souriez aussi.

J’ai souhaité partager ce moment en vous livrant mes impressions et en vous montrant quelques photos....

image-6.png

avec mon éditeur Jean-Louis Poirey

des Editions du Citron bleu

image-9-1.png

image-10.png

 

Salon de Belfort les 3 et 4 novembre 2012

J’ai découvert cet évènement qui est l’occasion pour les lecteurs d’acheter des livres d’occasion mais aussi de découvrir des auteurs de la région. Nous avions été regroupés à l’entrée. Les visiteurs devaient forcément passer devant nous en entrant et en sortant du salon.

Beaucoup de sourires, de « bonjour ». Tout au long de ces deux jours, un homme rappelait notre présence en précisant que l’action du Cercle des tueurs se situait à Belfort. Cette indication a attiré quelques curieux. L’occasion pour moi de présenter mon livre et de répondre à leurs questions.

Belfort 1

Salon Les Talents Comtois

à Besançon, les samedi 15 et dimanche 16 novembre 2012.

Mon éditeur m’avait dit en me présentant ce salon : « Vous verrez, c’est très sympa, les gens sont agréables, on mange bien et on boit bien. »

Pour ceux qui ne le savent pas, le salon les Talents Comtois met en valeur les Franc-Comtois qui ont réussi dans leur domaine d’activité, qu’il s’agisse des spécialités des produits du terroir, des éleveurs, des artisans du bois, des écrivains ou des créateurs. Et c’est vrai qu’en Franche-Comté on aime bien manger et boire mais cela s’explique tout simplement par le fait que nous avons de très bons produits (Comté, Cancoillotte, vin jaune, vin de paille). Bon j’arrête là… (Vous l’aurez compris, je suis fière de parler de ma région).

J’avais hâte d’y être car je savais que j’allais y rencontrer Fabrice Pichon et Nathalie Michel, deux autres auteurs des Editions du Citron bleu avec qui j’avais eu quelques échanges sympathiques (via facebook).

Et, en effet, je peux vous dire que grâce à eux l’ambiance a été très bonne….des fous rires, des échanges sur notre façon d’écrire….J’ai eu le plaisir également de rencontrer d’autres auteurs des Editions du Citron bleu : Alain Cuche et Claude Guillemin. Pendant ces deux jours, des lecteurs sont venus nous faire part de leurs attentes, de leurs impressions, nous ont posé des questions.

Pour résumer, nous avons passé un moment très agréable, comme le prouveront les photos.

Talents 1

Librairie Chapitre

L’équipe de Chapitre m’a accueillie gentiment : - vous voulez un café ? (pas vraiment envie, surtout que j’en avais déjà bu un, juste avant de venir, je ne vais pas dormir de la nuit) tele fut ma réponse : - Oui avec plaisir (il faut bien se donner une contenance)  Puis je me suis assise et là… j'ai regardé les gens autour de moi. Je ne savais pas ce que je devais faire. J'étais en plein milieu d’une allée, je voyais les gens arriver, mais quand eux m'apercevaient je pouvais lire sur leurs visages :

- mais qui c’est ? on la connait pas !

Et ils passaient en faisant un petit détour. (au secours….je veux rentrer chez moi, mais non Annie tout va bien….) Première échange avec une jeune dame qui conclut en partant : « ah vous, il ne faut pas vous parler, je n’aime pas les polars et vous me donnez envie d’acheter le votre). Arrive ensuite un visage connu : une collège qui vient discuter (merci Rachel !) puis un couple d’amis (merci Sébastien et Maryse), deux élèves (merci Dylan et Terry).

Finalement j’ai passé un moment agréable à discuter de tout et de rien, de mon thriller bien sûr, mais aussi de ce qu'ils cherchaient dans les livres, de religion, de mon début en tant qu'auteur.... Il y a eu des curieux qui voulaient savoir ce que j’écrivais, en entendant certaines remarques, j'ai souri : "C’est vous qui écrivez ça, mais on dirait pas à vous regarder  !" (mon couteau est caché dans mon sac !)

Bilan de cette journée : des ventes, des échanges sympathiques, des encouragements. Un grand merci à l’équipe de Chapitre pour leur accueil et pour être venu me voir de temps en temps pour me demander si tout allait bien et pour m’avoir donné la possibilité de rencontrer des lecteurs. Un merci en particulier à Philippe pour sa gentillesse.

Chapitre 1

Librairie La Marmite à mots à Belfort

le dimanche 2 décembre 2013

Rendez-vous fixé à 10 heures : Le matin, coup d'oeil par la fenêtre, la neige est toujours là, je décide de partir en avance. Normalement Lutterbach / Belfort, le trajet dure environ 40 minutes. Bon aujourd’hui, le « normalement » ne sera pas d’actualité car une fois sur l’autoroute, je m’aperçois avec surprise que la route n’est pas déneigée. C’est même pire : les véhicules suivent la déneigeuse. Allure : 30 km / heure. Un lon moment plus tard, beaucoup plus tard, je me gare enfin dans une petite rue de la vieille ville : il est 9h55. Sur une place, les vendeurs  sont déjà en train de remballer leurs marchandises.

Dans la librairie, accueil très chaleureux de deux jeunes femmes dynamiques, qui d’emblée me disent que je suis courageuse d’être venue par ce temps. Un café plus tard, nous nous retrouvons en train de discuter de mon livre. Elles l’ont lu et l’apprécient. Est prévue également ce même jour une  lecture de contes à des enfants. Quelques habitués vont faire le déplacement, grâce à eux et aux libraires, cette matinée se révélera très agréable, riche en discussion.

Merci à l’équipe de La marmite à mots  (je vous conseille d’y aller, c’est une des librairies les plus conviviales et chaleureuses que je connaisse)

Librairie

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×