Année 2012

*** L'Alsace : un article paru le 21 décembre 2012

"C’est une cabane en forêt, banale, discrète. A l’intérieur, de grands adolescents aux histoires familiales complexes qui se font des films. Le cercle qu’ils sont en train de constituer comprendra différentes arcades, correspondant toutes à des meurtres, lesquels s’appuient sur des scènes de thrillers tirés du répertoire : Stephen King est largement invité à la table. Ils ne font pas qu’imaginer les scènes, ils vont les vivre, rendre justice eux-mêmes, choisir leurs victimes parmi les auteurs de crimes impunis… Dès l’entame du  Cercle des tueurs, les coupables sont connus, leur passif familial se dévoile, le film défile. Avec proximité, puisque tout se passe… à Belfort. Mais aurait tellement pu se dérouler ailleurs. Francis et Paula sont flics et ils vont démêler ces assassinats en série, jusqu’à y laisser de sérieuses plumes. Derrière ce polar, une prof mulhousienne, Annie Ramos… et un éditeur franc-comtois.

LIRE « Le cercle des tueurs », Annie Ramos, éditions du Citron bleu, 15 €."

http://www.lalsace.fr/loisirs/2012/12/21/question-de-justice

 

 *** Les Dernières Nouvelles d'Alsace 2012

Article paru le vendredi 30 novembre pour annoncer ma première rencontre avec des lecteurs dans la librairie Chapitre à Mulhouse

http://www.dna.fr/edition-de-mulhouse-et-thann/2012/11/30/annie-ramos-premier-thriller

 

 

 

 

 

 

img-0613.jpg

*** L'Est Républicain 2012

Un article dans l'Est Républicain paru le 1er novembre 2012

http://www.estrepublicain.fr/territoire-de-belfort/2012/11/01/serie-noire-et-gres-rose

sans-titre.png

*** L'Alsace: un article paru le 18 décembre 2012

http://www.lalsace.fr/haut-rhin/2012/12/18/un-premier-thriller-pour-annie-ramos



 

img-0646.jpg

*** Le Pays 2012 : article paru dans le journal Le Pays le 7 octobre 2012

http://www.lepays.fr/actualite/2012/10/07/serie-noire-le-cercle-des-tueurs

*** Bulletin municipal de Lutterbach : Décembre 2012

"Son premier livre est un thrilller qui se déroule justement dans sa région d'origine, la Franche Comté, et plus précisément dans le ville de Belfort. L'intrigue fait la part belle à la méthode de l'investigation inversée imaginée pour la 1ère fois au début du XXe siècle par l'auteur britannique Richard Austin Freeman (Arsenic). Cette structure narrative nous donne à connaître les coupables au début du récit afin de décrire plus précisément la psychologie des criminels. Ce parti pris dans la forme face au récit policier classique ne nuit nullement au bon déroulement de l'énigme et n'empêche ni les rebondissements ni la surprise finale."

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×