Menteurs et presque innocents

Chapitre 1

Julien

 

Le vent agite les feuilles dans les arbres. Le ciel est dégagé. Quelques nuages le parsèment de touches blanches.

La route serpente dans la campagne.

Les champs l'entourent et lui offrent un paysage varié avec la chaîne des Alpes en fond. Il est friand de ce genre de paysages et ne pourrait vivre ailleurs. Il a le cœur d'un montagnard et d'un Franc-Comtois. Certains se passionnent pour la mer, dépensent toutes leurs économies pour louer un mobile-home pendant deux semaines l'été. Serrés comme des sardines, à cuire sur un minuscule bout de serviette. Profusion de corps huilés et graisseux à perte de vue. Cris des enfants surexcités. Appels des mères inquiètes et déjà exténuées au début des vacances.

Lui, c'est le contraire, rien de telle qu'une randonnée en montagne ou un tour en moto sur ces routes en lacets pour le ressourcer .

Loin de la foule.

Bien loin de la ville.

Un cœur de solitaire.

Très fier de sa région, il n'en changerait pour rien au monde et laisse aux autres l'attrait pour le sud. Il n'a rien contre. Bien sûr que la côte méditerranéenne offre également de magnifiques paysages, mais pour lui, ils n’égalent pas les siens.

 

Il accélère encore un peu pour exploiter la puissance du moteur. L'air frais lui gonfle la poitrine. Depuis cinq ans d'utilisation régulière, il maîtrise parfaitement l'engin.

Un virage en épingle à cheveux l'oblige à ralentir et à rétrograder « à la volée » plusieurs rapports. Il est satisfait, malgré le sol encore humide de la pluie tombée cette nuit, la Yamaha R1 lui obéit au doigt et à l’œil.

 

Un détail attire son regard sur la droite, au fond de la vallée. Les cheveux sont longs et bruns, le corps mince flotte dans la piscine. Il l'aperçoit depuis la route, ralentit et se range sur le côté. Le bassin se situe au fond du terrain à l'ouest de la maison. Murs blancs, volets rouges, une belle bâtisse en pierres sur deux niveaux.

Il ne saisit pas ce qui le choque ainsi puis l'évidence pénètre son cerveau : la femme ne bouge pas. Trop immobile. Il la détaille et réalise alors qu'elle porte une robe. Qui irait se baigner toute habillée ?

Quand il saisit enfin la gravité de la situation, il sort son portable, prie pour avoir du réseau et compose le numéro des secours.

Puis il relance le moteur et se lance sur le sentier en direction de la maison. Malgré les cailloux qui augmentent les risques de chute, il tente le tout pour le tout. Il n'a pas de temps à perdre.

 

Il se gare en catastrophe devant la maison, la contourne pour courir vers la piscine tout en criant pour alerter les habitants. Il ne prend même pas le temps de se déshabiller et plonge pour la rejoindre en quelques brasses. Il attrape son corps et le tire sur les marches pour le déposer sur le carrelage. Teint blafard. Il entrouvre ses lèvres, se penche pour sentir son souffle mais il ne perçoit rien. Le corps reste parfaitement inerte, glacé. Le visage appartient à une adolescente. Il ne saurait lui donner d'âge précis, peut-être quinze ou seize ans. Sa robe blanche toute simple accentue encore sa jeunesse. Délicate et fragile, avec ses cheveux qui forment comme un halo autour d'elle.

 

Il bascule sa tête prudemment vers l'arrière, lui soulève le menton et lui ouvre la bouche. Aucune réaction. Le corps reste complètement inerte.

Il place soigneusement le talon d'une main sur son sternum puis la deuxième pour réaliser des appuis réguliers et intercaler avec des insufflations.

Recommencer.

Elle est trop jeune pour mourir.

Massages... Bouche à bouche...murmures désespérés pour ordonner à son cœur de repartir, de ne pas flancher. Tant de choses à connaître. Retenir le souffle vital, empêcher la faucheuse de faire son sale travail. Il halète sous l'effort.

Mais il ne flanche pas et tente de lui insuffler la vie.

 

La sueur coule dans son dos maintenant cependant il ne relâche pas ses efforts.

Une série de compressions thoraciques.

Deux insufflations.

Recommencer.

 

Il se penche et espère :

- Respire !

 

10 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (8)

1. Cécile T. 25/04/2019

Bon début. Le style est clair et agréable.

2. Mona 18/04/2019

Ce début donne envie de savoir la suite de l'histoire et si l'homme va la sauver.

3. Sefa 13/04/2019

Supere début.

4. Yasmine 10/04/2019

C'est super.

5. Lola 10/04/2019

Bien. Continuez

6. Anne-Marie 10/04/2019

Début prometteur. Le style est fluide, les mots sont bien choisis pour créer une tension. La fin est brutale.

7. Coco75 10/04/2019

Bien ce début. On voudrait savoir la suite car ça s'arrête sur quelque chose d'angoissant.

8. Léa 09/04/2019

Ce début est intrigant. Il donne envie de connaître la suite.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site