En tête à tête avec Christelle Mercier

sur http://lesromansdechris.blog4ever.com/blog/lire-article-386036-9739726-annie_ramos.html

 

Derrière cette plume qui es-tu ?

 Je crois que ce qui me définit le mieux reste la relation particulière que j’entretiens avec les livres. Déjà toute petite, je me cachais sous les draps avec ma lampe de poche pour lire. Aujourd’hui, j’essaie de communiquer cette passion à mes élèves. C’est sans doute pour cela que je me suis lancée dans l’écriture, pour tenter d’emmener à mon tour des lecteurs pas à pas dans un autre univers.

 Quel est ton trait de caractère qui te définit le mieux ?

 C’est dur de répondre à cette question. Réfléchissons ! Je dirais la curiosité. J’ai hésité avec la persévérance, mais non je reste sur ma première réponse. J’aime découvrir, apprendre. Pas forcément pour devenir un puits de connaissances, ou comme je dis à mes élèves « une encyclopédie sur pattes », non plutôt par plaisir de voir ce qui se passe ailleurs.

 A quels moments les pages blanches se sont imposées à toi ?

 Il y a déjà quelques années (7 ou 8 ans), j’ai commencé à dire à mon mari que je voulais écrire. J’ai vraiment  l’impression que cela s’est imposé à moi. Ensuite il a fallu trouver une méthode de travail, un rythme d’écriture qui me satisfasse pleinement. L’écriture me demande beaucoup de temps et d’énergie. Pour Le Cercle des tueurs, j’ai vécu avec mes personnages durant un an, ils étaient en permanence à mes côtés. Parfois j’étais avec des amis et une idée s’imposait, certains matins, je me réveillais en sachant ce qui allait arriver à tel ou tel personnage.

 Quels sont les films ou les musiques que tu aimes ?

 J’aime les films comme Saw, Le Silence des Agneaux et dans un autre genre Titanic et La vie est belle. Pour les musiques, j’aime beaucoup la bande d’annonce du film Shine (je rajoute d’ailleurs ce film à ma première liste). J’aime la musique classique, le jazz (je tâtonne encore dans ces domaines), j’ai découvert Adèle récemment. Alicia Keys

 Dans la vie de tous les jours, tu es plutôt tranquille ou bien tu manques de temps ?

 Ça dépend des périodes. Par moments, j’ai l’impression que je maitrise bien, que tout se gère relativement facilement et puis soudain catastrophe, tout s’accélère et là, je me retrouve à courir partout. A choisir, je crois que je préfère lorsque j’ai plein de choses à gérer.

 Parle-moi de ton dernier roman, comment est née cette histoire ?

 Ah, Le Cercle des tueurs ! Avant même de commencer l’écriture de ce thriller, je connaissais certains éléments : je savais que mes personnages seraient des adolescents qui désiraient améliorer le monde par le meurtre. Cette idée s’est imposée. Ensuite pour le cadre, je voulais que cela se passe en Franche-Comté, dans ma région natale. Pourtant, je ne voulais pas que cela soit dans une ville trop proche de moi. J’ai donc choisi Belfort car je n’y ai jamais vécu et en plus elle m’intrigue avec son Lion. Maintenant, pour en revenir à l’histoire, elle n’était pas complètement terminée dans ma tête. Certains auteurs expliquent, dans des interviews, qu’ils connaissent déjà le scénario avant même d’écrire. Cela ne fonctionne pas comme ça pour moi, j’ai eu l’impression que mon histoire évoluait en même temps que l’écriture, comme si les personnages eux-mêmes me guidaient. J’ai adoré écrire la fin parce que justement elle s’est imposée à moi un peu avant d’y arriver.

 Quels sont tes projets en cours ?

 Pour le moment, je suis en train de reprendre l’écriture de mon premier roman. En effet, avant Le Cercle des tueurs, j’avais déjà écrit un autre thriller, mais pour celui-ci contrairement au Cercle, j’ai eu beaucoup plus de mal. Comme je le disais au début, j’ai mis un peu de temps avant de trouver le « bon » rythme d’écriture, en tous cas, celui qui me convienne. Et je pense que ce roman a subi les désagréments de cette hésitation. Mais maintenant je le retravaille et j’avoue que c’est un réel plaisir.

 Quel est le mot qui te vient à l’esprit pour convaincre un futur lecteur de te lire ?

 « surprenant »

 Dans les retours de lecture du Cercle des tueurs, on me dit souvent « j’ai été surpris par le début qui donne d’emblée l’identité des meurtriers, je m’attendais à être déçu, mais vous avez réussi à me maintenir en haleine jusqu’au bout ».

En tant que lectrice, dans un policier, je déteste lorsque je devine trop vite le coupable. J’aime au contraire me triturer le cerveau. Or en écrivant Le Cercle des tueurs, j’ai choisi de faire exactement ce que je déteste, j’en ai été la première surprise. Et il semble que les lecteurs soient tout aussi surpris.

 En dehors de cette ambiance littéraire, quelles sont tes autres passions ? Les choses qui t’aident à te ressourcer ?

 La lecture, on reste dans le littéraire mais cela fait vraiment partie de moi et rien de mieux qu’un bon policier pour s’évader. Sinon, j’aime aussi les balades en famille. Si je veux me vider la tête, un truc qui marche bien aussi, c’est me mettre face à la mer. Je ne peux pas expliquer pourquoi mais je sens que mes « piles » se rechargent.

 Quels sont tes livres de chevet ?

 En ce moment, je lis du Franck Thilliez « la forêt des ombres » et j’ai découvert  Ken Follet.

 Quel est ton meilleur souvenir lors d’un salon ou lors d’une rencontre avec tes lecteurs ?

 Lorsque j’ai signé ma première dédicace. C’était au salon des Mots Doux, à Besançon, en septembre 2012. Je devais être présente le vendredi mais mon éditeur n’était pas certain qu’il sortirait de chez l’imprimeur à temps. Et le livre est sorti le jeudi. Alors je suis allée à ce salon avec l’excitation de la découverte de ce qu’était un salon et aussi pour tenir enfin entre mes mains Le Cercle des tueurs. Lorsque je l’ai eu dans les mains, j’ai vraiment mis un temps fou à réaliser. Et la première personne qui est venue pour l’acheter et le faire dédicacer a été ma voisine (quand j’étais encore chez mes parents dans un petit village jurassien) avec son fil. Mes doigts ont sérieusement tremblé lorsque j’ai rédigé ces quelques lignes.

 Rappel de ta bibliographie :

 Le Cercle des tueurs

Rappel du site où l’on peut se procurer ton livre :

 http://www.ed-citronbleu.fr/

 

 

sinon on peut aussi le commander sur le site de la FNAC, AMAZON, DECITRE

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×